La BCE a annoncé, ce mercredi, qu'elle privait les banques grecques d'une de leurs sources de financement, ce qui risque de précipiter l'asphyxie financière de l'Etat grec. Selon l'économiste Christopher Dembik, cette annonce est "une décision politique qui aura des répercussions massives" sur les marchés.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés