Alexis Tspras s'était réuni hier à Bruxelles avec le patron de la Commission Jean-Claude Juncker et le chef de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem. Même si les positions se sont un peu rapprochées, le Premier ministre grec ne veut pas entendre parler de coupes dans les retraites. Les négociations vont continuer.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés