Le gymnase de Grande-Synthe, dans le nord de la France, vidé de ses occupants. Il accueillait quelque 400 migrants depuis le début de l'hiver, essentiellement des Kurdes irakiens. Ils ont été évacués par les forces de l'ordre pour être conduits vers des centres d'accueil. Parmi eux, une quarantaine de mineurs isolés qui seront pris en charge par le département.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés