Vidéo associée: 

Publié le 11/04/2017

Grande-Synthe : après lincendie du camp quel avenir pour les migrants

Corps: 

Ils sont un peu plus de 300 Afghans à avoir tout fait, cette nuit, pour se mettre à l'abri de l'incendie qui a ravagé le camp de Grande-Synthe. Argent, vêtements, téléphones... ils ont tout laissé derrière eux. Gendarmerie et police ferroviaire ont fait leur possible pour tenter de les convaincre de quitter ce site proche d'une voie ferrée, mais certains se sentent plus en sécurité ici et refusent de partir. Le feu, lui, a été déclenché méthodiquement.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet