Ce mercredi soir, le Parlement britannique doit voter l'autorisation de frappes britanniques contre Daech, auprès des alliés de la coalition internationale en Syrie. La tâche s'annonce difficile pour le Premier ministre David Cameron, face à la réticence des Britanniques et des députés à s'engager militairement en Syrie.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés