Vidéo associée: 

Publié le 23/03/2018

Ghouta orientale : des rebelles ont négocié leur départ

Corps: 

Devant l'avancée des forces syriennes, une nouvelle poche rebelle de la Ghouta orientale est sur le point de céder. Le groupe armé Faylaq al-Rahmane, qui contrôle avec quelques autres les localités d'Arbine, Ein Terma, Jobar et Zamalka, a accepté d'être évacué vers le nord de la Syrie, dans une zone qui échappe au contrôle du régime.

Un retrait négocié sous un déluge de feu, avec la Russie, alliée de Damas. Alors que les frappes aériennes se poursuivent, 7000 personnes, des combattants et leurs familles, pourront quitter cette zone du sud de la Ghouta, en abandonnant une partie leur armement.

C'est le deuxième accord du genre. Le premier, conclu jeudi, a permis au groupe salafiste Ahrar al-Cham de commencer à quitter la poche de Harasta. A bord de ces bus, des combattants et leurs proches. Au total, 1 500 hommes et 6 000 membres de leurs familles sont en cours d'évacuation.

Seule restera alors la ville de Douma, ultime poche de résistance en Ghouta orientale.

L'offensive des forces gouvernementales, appuyée par la Russie, aurait fait 1 600 morts en un peu plus d'un mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet