Le président de la Polynésie française, Gaston Flosse, entendu dans une enquête pour corruption dans l'affaire du financement du chantier du principal hôpital tahitien, est ressorti libre de sa journée de garde à vue à Papeete, a indiqué lundi soir son service de communication. L'homme est pourtant l'élu le plus condamné de la République.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés