Alors que le ministère de l'Interieur vient d'annoncer la réélection du président Ali Bongo avec 49,80 % des voix, des affrontements ont éclatés dans les rues de la capitale Libreville, mercredi 31 août. De nombreux partisans de l'opposition sont descendus dans les rues pour dénoncer des résultats truqués que le candidat Jean Ping conteste. Beaucoup redoute que les heurts ne dégénèrent.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés