Le scénario était prévisible. Au Gabon, à Libreville, des émeutes ont éclaté après l'annonce des résultats de l'élection présidentielle. Ali Bongo a été réélu président avec 49, 80% des voix. Selon le parti battu, l'élection a été truquée par la dynastie familiale au pouvoir depuis 50 ans. La France et d'autres pays européens demandent la publication des résultats de tous les bureaux de vote.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés