Pour faire barrage à Marine Le Pen lors du second tour des élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Manuel Valls envisage une fusion des listes de gauche et de droite. Pierre de Saintignon, la tête de liste PS dans la région, rejette la proposition du Premier ministre, avec le soutien du premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis. À droite, Xavier Bertrand, le candidat Les Républicains, a déclaré qu"'il n'y aura pas d'alliance". À moins d'un mois du premier tour des élections régionales, la stratégie du Premier ministre étonne et embarrasse la majorité.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés