A la frontière franco-espagnole, les contrôles se sont intensifiés après les attentats du 13 novembre à Paris. Paradoxalement, une centaine de postes ont été supprimés depuis cinq ans, rendant les conditions de travail déplorables selon les syndicats. Après le 13 novembre, François Hollande avait promis 1.000 créations de postes, en vain pour le moment.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés