Vidéo associée: 

Publié le 08/07/2018

Frida Kahlo, l'envoûtante, à Budapest

Corps: 

Un visage synonyme d'effusion artistique et de libération féminine... Frida Kahlo est à l'honneur à la Galerie nationale hongroise. Le musée de Budapest a emprunté des oeuvres majeures au Museo Dolores Olmedo et à quelques autres collections mexicaines pour réaliser cette exposition.

On y redécouvre le tumultueux tempérament de la peintre à travers ses toiles. Une femme marquée au fer blanc par la maladie et les séquelles consécutives à un grave accident, qui accompagneront sa maturation artistique et sa poésie de la douleur.

Pour Cristina Kahlo, la petit-fille de sa soeur, si le travail de Frida semble aussi actuel 64 ans après sa mort, c'est parce qu'il s'adresse sans fard à celui qui le regarde qui raconter l'intime.

" Les gens aiment Frida, dit-elle , parce qu'ils ressentent ce qu'elle ressentait d'une certaine manière. J'ai toujours estimé qu'en peignant sa vie, c'était comme si elle vous faisait une confidence, s'ouvrait à vous. Cela vous connecte davantage à sa personne, elle devient comme une amie."

Une amie hantée par une multitude de démons et habitée par sa culture natale. Frida Kahlo à Budapest, c'est à voir jusqu'au 4 novembre.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité