"Il est insupportable dans notre pays que des citoyens se voient inquiétés, agressés, frappés en raison de leurs choix religieux" et qu'ils "puissent en tirer la conclusion qu'il faudrait se cacher", a déclaré François Hollande, faisant une allusion au débat sur le port de la kippa après l'agression d'un enseignant juif à Marseille.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés