François Bayrou déplore le manque d'action sur la moralisation de la vie politique, notamment le cumul des mandats. "Faire signer à tous les candidats socialistes qu’ils mettraient un terme au cumul des mandats dès septembre, et n’en rien faire, c’est faire passer l’intérêt du parti avant l’intérêt national", a déclaré le président du Modem.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés