En avril dernier, le ministre de l'Intérieur français a présenté un nouveau "schéma d'intervention" pour réagir face à un attentat de masse. Les unités d'élite, la brigade anti-criminalité (BAC) et la brigade rapide d'intervention (BRI) sont désormais appelées à travailler ensemble sur les situations à risque. Nos reporters ont exceptionnellement pu suivre leur entraînement.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés