Une terrible affaire a récemment braqué les projecteurs sur le statut des jeunes-filles au pair : celle impliquant un couple accusé d'avoir tué Sophie Lionnet, la Française de 21 ans qui travaillait chez eux à Londres. Alors que le verdict est sur le point de tomber, ce procès a suscité beaucoup d'interrogations sur le statut de ces travailleuses, trop souvent flou. Hébergées par leurs employeurs, très dépendantes de ces derniers, elles sont nombreuses à rapporter des cas d'exploitation.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés