Après l'Assemblée nationale, le Sénat a adopté ce mardi en première lecture la très controversée réforme ferroviaire, à l'origine de la grève à la SNCF. Le texte a été modifiée par la chambre haute du Parlement français pour donner des gages aux syndicats.

Le projet de loi, qui fera l'objet lundi prochain d'une commission mixte paritaire chargée de trouver un texte commun entre députés et sénateurs, a été voté par 240 voix pour et 85 contre.

"La réforme arrive à son terme dans les prochains jours", a souligné la ministre des Transports Élisabeth Borne, appelant chacun à ses responsabilités. "Tout est maintenant posé: un projet de loi bientôt définitivement adopté, des engagements financiers sans précédent pris par le gouvernement, et un cap tracé pour les négociations de branche et d'entreprise", a-t-elle dit.

- Avec AFP -

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés