Depuis près d'une semaine, les policiers expriment leur colère dans la rue, face au manque de moyens et d'effectifs de leur profession. Alors que leurs demandes restent souvent lettre-morte, beaucoup font le choix de se tourner vers le vote FN.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés