Le Fonds monétaire international mise sur le plan de relance budgétaire de l'administration Trump pour doper la croissance américaine.

Le FMI relève ainsi ses prévisions de croissance pour le pays de 0,1 point à 2,3% cette année et de 0,4 point à 2,5% l'an prochain.

Le président élu Donald Trump a promis d'investir 500 milliards de dollars dans les infrastructures et des réductions d'impôts.

Cette révision ne tient pas compte des récentes annonces d'investissements d'entreprises aux Etats-unis, a précisé l'économiste en chef du fonds, Maurice Obstfeld. Et de nuancer : 'à ce stade cependant, les détails de la prochaine loi de finance restent flous, tout comme l'ampleur de l'augmentation nette des dépenses publiques et son impact sur la demande globale, sur la production potentielle, sur le déficit fédéral et sur le dollar.'

Latest #WEO report shows current growth expectations, possible risks, and important policies for world economies https://t.co/TMoQHncy7G pic.twitter.com/YU8vIhwFZB- IMF (@IMFNews) 16 janvier 2017

Le FMI exhorte toutefois le futur Président à ne pas mettre à exécution ses menaces de représailles commerciales contre le Mexique et la Chine, qui seraient lourdes de conséquences.

Le FMI a par ailleurs laissé inchangées ses prévisions de croissance mondiale à 3,4% cette année et 3,6 % en 2018. Celles de la France également restent à 1,3% en 2017 et 1,6% en 2018.

Which countries' growth rate is up, which ones are trimmed down? See IMF's latest growth forecasts. #WEO https://t.co/yy3XuwgQEP pic.twitter.com/S6ncq0SW4i- IMF (@IMFNews) 16 janvier 2017

Avec AFP, Reuters.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés