Nicolas a travaillé durant de nombreuses années sur une chaîne d'emballage qui dépendait des hauts-fourneaux à Florange. Après leur fermeture, il essaie de se reconvertir mais il n'y parvient pas. Aujourd'hui, il est toujours chez ArcelorMittal, entre instabilité et incertitude.

Publicité

Contenus sponsorisés