Après quatre mois en mer, le porte-avions Charles de Gaulle s'apprête à quitter le golfe persique, direction la France et son port d'attache. Bilan de la mission : 2000 tirs de catapultes, 4800 heures de vol, 500 sorties et une centaine de frappes, soit près de deux par jour. Les frappes des chasseurs ont permis d'affaiblir les positions du groupe État islamique et de gagner la bataille de Ramadi, en Irak.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés