Vidéo associée: 

Publié le 15/09/2016

Feu vert de Londres à Hinkley Point : EDF dans une situation financière fragile rassure

Corps: 

En acceptant finalement le projet, le gouvenrment britannique l'assortit d'exigences supplementaires de sécurité. Des exigences qui ne devraient pas modifier le contrat initial : 21 milliards d'euros. Les deux tiers à la charge de l'electricien français, le reste finançé par son partenaire chinois. Mais les incertitudes demeurent. EDF est dans une situation financière fragile et le groupe doit déjà investir 50 milliards d'euros dans la refection de ses centrales françaises. Jean-Bernard Lévy, le PDG, estime que la decision britannique marque "la relance du nucleaire en Europe".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet