Pendant la seconde guerre mondiale, l'armée impériale japonaise avait mis en place un système de prostitution de femmes sud-coréennes. 70 ans plus tard, une délégation japonaise reconnait sa responsabilité sur ce système de prostitution dans les camps militaire japonais. Les autorités ont également annoncé qu'elles verseront plus de sept millions d'euros aux "femmes de réconfort" rescapées.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés