Le psychiatre et criminologue Roland Coutanceau estime que les trois facteurs qui ont poussé l'instituteur d'Aubervilliers à inventer une agression sont "un contexte dépressif, une personnalité fragile et des traits de caractères qui poussent à imagination, quand on est très imaginatif on est mytho". Il cherchait certainement à attirer l'attention pour diverses raisons. Faut-il pour autant l'interner? Le médecin rappelle qu'il faut d'abord établir un diagnostic et savoir s'il présente un trouble à l'ordre public. Il explique que le plus souvent, ce type de cas est suivi d'une obligation de soin, en ambulatoire mais pas forcément d'internement.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés