Ségolène Royal a testé à Paris les nouveaux portiques de sécurité présents dans les gares. Ils seront opérationnels à partir du dimanche sur les lignes internationales du Thalys. Mais la ministre de tutelle aux transports souhaite étendre cette mesure aux TGV et aux trains régionaux. En gare de Rouen, les usagers n'y voient pas d'inconvénient mais la principale fédération d'usagers des transports trouve cette mesure irréaliste. Elle pointe le coût exorbitant et craint une répercussion sur le prix du billet. En interne, la SNCF envisage également d'autres dispositifs moins contraignant comme des systèmes alliant la vidéo surveillance et caméras thermiques pour repérer les individus suspects.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés