"C'est porter un coup dur à Daech de taper leurs raffineries" a expliqué Chems Akrouf, expert en renseignement. Le Charles de Gaulle a lancé ses premières frappes, lundi après-midi.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés