La préfète de la région Hauts-de-France se félicite de la décision de démanteler la "jungle" de Calais, il s'agit pour l"Etat de régler d'abord "un problème humain".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés