La Première ministre britannique Theresa May a affirmé ce lundi qu'il était "très probable que la Russie soit responsable" de l'empoisonnement de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, dans une déclaration devant les députés britanniques.

Soulignant que l'agent innervant utilisé contre M. Skripal et sa fille Youlia était une substance "de qualité militaire" développée par la Russie, Mme May a donné jusqu'à mardi soir à Moscou pour fournir des explications à l'Organisation pour la prohibition des armes chimiques.

- AFP -

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés