Évincée de son poste de numéro 2 des Républicains pour avoir vivement critiqué la ligne du "ni PS ni FN", Nathalie Kosciusko-Morizet a déclaré ce lundi qu'elle ne vendrait pas "ses convictions pour une place" et a ajouté que "croire que le parti se renforce en s'épurant, c'est une vieille idée stalinienne".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés