Nadine Morano n'a toujours pas digéré le fait d'avoir été évincée de la liste des élections régionales dans le Grand-Est et blâme Nicolas Sarkozy, dont elle a reconnu qu'elle avait enlevé toutes les photos de sa permanence. "C'est dommage qu'il ne prenne pas 8 minutes pour me regarder et qu'il fonde son jugement uniquement sur les rapports qu'on lui fait", a déploré la députée européenne en faisant référence à l'émission de Laurent Ruquier dans laquelle elle a prononcé les mots de "race blanche".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés