Aux Etats-Unis, les candidats à l'investiture républicaine se sont emparés du dossier de l'immigration. Et ils ne trouvent plus de limites à la surenchère. Que ce soit Ted Cruz, Donald Trump ou encore Ben Carson, tous rejettent en bloc un futur accueil de migrants syriens comme l'avait annoncé Barack Obama. Si le Président américain a dénoncé une instrumentalisation des peurs, Hillary Clinton appelle elle à la vigilance.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés