"Le président de la République nous a, si je puis dire sur le contexte général ,rassuré sur un seul point, ce qui avait été tiré d'une déclaration du Premier ministre que l'état d'urgence pourrait duré jusqu'à que la menace Daech dure, n'avait pas de fondement", a déclaré Pierre Laurent, secrétaire général du parti communiste. Manuel Valls avait déclaré dans une interview à la BBC, ce vendredi matin : "Il sera prolongé jusqu'à ce que Daech soit éradiqué".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés