Quatre jours après les attentats de Paris, les forces de l'ordre françaises ont procédé à "128 perquisitions" dans la nuit de lundi à mardi dans le cadre de l'état d'urgence. L'ensemble de ces perquisitions, sans lien avec les attaques, se sont soldés par dix interpellations.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés