Plus de 1.200 perquisitions administratives ont été menées dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attentats de Paris et de Saint-Denis, conduisant à 165 interpellations, et 266 personnes ont été assignées à résidence.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés