En visite à Papeete lundi, François Hollande a reconnu "solennellement", la contribution de la Polynésie française aux essais nucléaires effectués par la France entre 1966 et 1996. Il a jugé "légitimes" les revendications "sociales, sanitaires ou économiques" des Polynésiens sur les conséquences de ces essais.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés