Stéphane Schubhan est l'une des victimes de l'accident thérapeutique qui a fait un mort le 17 janvier à Rennes. Cet ancien cobaye de 42 ans avait été hospitalisé avec cinq autres volontaires et souffre de lourdes séquelles neurologiques. Aujourd'hui il peut difficilement marcher et sa vision est fortement altérée. Il a exprimé sa colère sur BFMTV, estimant que le laboratoire Biotrial a fait des erreurs. "Ils nous ont menti, on n'a pas été surveillés", a-t-il rapporté.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés