"Tout le monde sait que les Etats-Unis espionnent (…) mais c'est l'ampleur de cette opération qui laisse rêveur", a analysé ce lundi Alain Juillet, du Club des directeurs de sécurité en entreprises. L'expert en cybersécurité relève que cet espionnage "entre alliés" n'est pas du tout "normal". Pour autant, la convocation de l'ambassadeur américain par Laurent Fabius ce lundi matin, ne risque pas de changer beaucoup les choses: "On dit aux Américains 'c'est inacceptable'. Et après? Ben, ils vont continuer". Selon des informations du Monde, la NSA a effectué 70,3 millions enregistrements de données téléphoniques de Français sur une période de trente jours, entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013. Le site du Monde cite des documents de l'ancien consultant de l'agence américaine Edward Snowden, à l'origine de révélations en juin.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés