Une petite révolution s'opère en Espagne. Au lendemain des élections régionales et municipales, le bipartisme semble toucher à sa fin avec la percée fulgurante des "Indignés" et autres nouveaux partis, qui est dans tous les esprits. A Barcelone, l'extrême gauche est en tête des élections alors que Podemos arrive deuxième à Madrid et pourrait briguer la mairie s'ils parviennent à un accord avec les socialistes.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés