Vidéo associée: 

Publié le 06/12/2017

Erdogan va se rendre en Grèce, une visite historique

Corps: 

C'est une visite historique. Recep Tayyip Erdogan doit se rendre "dans les prochains jours" en Grèce. la dernière visite d'un président turc dans ce pays date de 65 ans.

Au menu de la rencontre : la crise migratoire qu'affronte l'Europe et dont les deux pays sont en première ligne, les relations de la Turquie avec l'Union européenne ou lé sécurité dans la région, la question de Chypre ou encore le découpage territorial en mer Egée.

Les relations entre la Grèce et la Turquie sont historiquement houleuses mais les deux pays veulent maintenir la communication.

" La Turquie veut profiter de la présence du président turc pour montrer que le pays quitte peu à peu l'isolement des autres Etats membres de l'Union européenne dont il a souffert , mais aussi donner un nouveau départ aux relations enter l'Europe et la Turquie, en sachant que les relations entre la Turquie et les Etats-Unis semblent être dans une mauvaise passe ", explique Konstantinos Filis, analyste.

Autre sujet au menu : la demande d extradition de huit militaires turcs accusés par Ankara d'avoir pris part au putsch manqué de 2016

"Le président turc ne peut pas comprendre que la Grèce est un pays où la loi est respectée, un pays dans lequel il y a une séparation des pouvoirs. Aussi, veut-il utiliser l'argument de l'extradition des 8 militaires turcs, ce qui à mon avis ne sera pas le cas, comme un acquis dans des cas similaires avec d'autres pays européen s".
Une semaine avant la visite d'Erdogan, la police grecque a arrêté à Athènes 9 citoyens turcs soupçonnés de lien avec un groupe d'extrême gauche. groupe qualifié de groupe terroriste par la Turquie.

"L a capitale grecque est en état de siège. 200 policiers turcs sont attendus dans le pays. Certains sont déjà là depuis mardi, ils vérifient les lieux où le convoi d'Erdogan passera. L'un d'eux, la tombe du soldat inconnu, juste derrière moi, où le président turc déposera une gerbe au début de sa visite ", explique notre journaliste sur place.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet