Vidéo associée: 

Publié le 26/01/2018

Erdogan menace d'élargir l'offensive contre les Kurdes

Corps: 

Erdogan jusqu'au-boutiste... Le président turc a menacé, vendredi 26 janvier 2018, d'élargir "jusqu'à la frontière avec l'Irak" l'opération Rameau d'olivier menée depuis sept jours par l'armée turque contre les combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), dans le nord-ouest de la Syrie, dans la région d'Afrine. Cette prise de position, à l'occasion d'un discours à Ankara, est survenue deux jours après un entretien téléphonique avec le président américain Trump, qui n'a donc pas eu d'effet.

"Nous allons continuer notre opération jusqu'à avoir atteint toutes nos cibles, a déclaré Recep Tayyip Erdogan. Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus un seul terroriste dans le nord de la Syrie, jusqu'à ce que ce pays soit sûr pour ses habitants, jusqu'à la frontière avec l'Irak."

Il a promis de "nettoyer" la localité de Minbej, tenue par les Kurdes... mais où plusieurs centaines de soldats américains sont déployés. Rendant ainsi possible une confrontation directe entre militaires turcs et américains, aux conséquences potentiellement graves.

Le régime turc redoute une participation de ces milices kurdes, qu'il qualifie de terroristes car il les associe au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), à une "force frontalière" formée de plusieurs pays pour combattre les djihadistes, ce qui leur donnerait une légitimité.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité