Deux jours après la série d'attaques qui a fait au moins 129 morts et plus de 300 blessés à Paris et aux abords du Stade de France, plusieurs rescapés s'en remettent aux réseaux sociaux pour tenter de retrouver leurs sauveurs. C'est notamment le cas de la jeune femme enceinte qui, suspendue à une fenêtre du Bataclan le soir du drame, suppliait les passants de la réceptionner si elle sautait...

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés