Antoine Garric a quitté la France il y a douze ans pour rejoindre le centre franco-égyptien de Karnac, près de Louxor, dans le centre de l'Égypte. Il y façonne désormais des éléments qui permettront de restaurer les temples de la ville. Devenu chef du chantier, Antoine a dû apprendre l'arabe pour pouvoir échanger avec ses équipiers.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés