Le quartier de la petite Hollande, à Montbéliard (Doubs) voit ses établissements fermés les uns après les autres: son école, sa maternité, sa grande surface et même son commissariat malgré le classement en zone de sécurité prioritaire. Kamedl Boudjahlat, éducateur, déplore le manque d'attention portée aux banlieues: "Plutôt d'investir dans les quartiers, on fait l'inverse. On tue les quartiers. Même à quelques semaines de la présidentielle, on s'en fout". En 2012, François Hollande était arrivé largement en tête au premier tour. Mais cette année, une montée des extrêmes et une forte abstention sont attendues.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés