Le sentiment d'être étrangers, de n'avoir d'Allemand que les papiers... De nombreux Germano-turcs le disent : la montée de l'extrême droite a renforcé les ressentiments contre les migrants et libéré la parole raciste. Selon plusieurs études, ils sont très nombreux à considérer que leurs rapports avec les Allemands et l'Allemagne se sont dégradés ces dernières années. Notre correspondante à Berlin est allée à leur rencontre.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés