Adoptée à l'Assemblée en février après l'utilisation de l'article 49.3, la loi Macron est en ce moment examinée par le Sénat. Dans cette loi, une mesure est prévue pour ouvrir la concurrence aux transports interrégionaux, par la libéralisation des trajets en cars, inspiré du modèle allemand. Un système qui a créé près de 300 liaisons régionales outre-Rhin mais surtout des économies pour les Allemands.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés