C'est l'heure de vérité pour FRAM et ses 670 salariés. Le voyagiste basé à Toulouse réunit un comité d'entreprise exceptionnel ce jeudi, pour annoncer son dépôt de bilan. Symbole du voyage à la française dans les années 80, l'image du groupe s'est démodée. Le Printemps arabe n'a pas aidé l'entreprise, mais c'est surtout son retard sur Internet qui a scellé son sort.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés