Sandy fait partie des rares jeunes qui trouvent un CDI en moins de deux mois, sans diplôme du supérieur ni qualification particulière. La jeune femme a su chercher au bon endroit, dans la restauration, un secteur qui a du mal à trouver de la main d'oeuvre. Chaque année, 50.000 emplois resteraient non pourvus. "Aujourd'hui, nous sommes en recherche de jeunes qui ont envie, qui savent se lever le matin (...) Le seul CV qu'on va leur demander, c'est d'avoir un grand sourire accroché en permanence", a affirmé Laurent Fréchet, président des restaurateurs au syndicat Synhorcat.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés