Les électeurs toute la journée ont voté dans le calme mais dans des conditions souvent précaires. Au choix, pas moins de 54 candidats se proposent de reprendre les rennes d'un pays dont le parlement ne fonctionne plus depuis janvier et où aucune élection n'a eu lieu depuis 2011.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés