Vidéo associée: 

Publié le 16/08/2013

Egypte : le “vendredi de la colère” commence à dégénérer

Corps: 

Une confrontation sanglante entre islamistes et forces de sécurité a débuté en Egypte. Des tirs d’armes automatiques sont entendus dans plusieurs quartiers du Caire, où manifestent des partisans du président déchu Mohamed Morsi. La télévision publique égyptienne montre notamment des hommes qui tirent au fusil depuis un pont du centre de la capitale. Des gaz lacrymogènes sont également visibles. Le bilan provisoire des premières victimes de ces affrontements dans tout le pays est d’au moins sept manifestants tués, et d’un policier mort. Les heurts se déroulent au Caire, à Alexandrie, à Ismaïlia, sur le canal de Suez, et même au bord de la mer Rouge.

Les Frères musulmans, dont est issu le président déchu Mohamed Morsi, voulaient que ce vendredi de prière se transforme en “vendredi de la colère”. A la mi-journée, des cortèges sont donc partis de toutes les mosquées du Caire pour se rassembler dans le centre. Le pouvoir militaire a prévenu qu’il autorisait les forces de sécurité à tirer sur quiconque s’en prendrait à elles, ou aux bâtiments officiels.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet