"On est tombé des nues" à la direction d'EELV, a reconnu vendredi sur BFMTV le porte-parole d'EELV, confirmant que le départ de la secrétaire nationale, Emmanuelle Cosse, était un choix personnel. Interrogé pour savoir si cela signe la mort du parti, Julien Bayou a répondu qu'il devait "se réinventer". "EELV est mort, vive EELV ou un autre nom, une autre plateforme", a-t-il poursuivi, de retour de Berlin où il avait participé au lancement autour de Yanis Varoufakis du nouveau mouvement européen, Diem25 pour "Democracy in Europe mouvement 2025".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés